Table Ronde – « La communauté colombienne en Suisse : défis et opportunités »

Date et heure : 26 septembre 2013, 18h30 – 20h30
Lieu : UOG – Université ouvrière de Genève, Place des Grottes 3, 1201 Genève
Langue :
Français (sauf pour la présentation du Consulat qui sera en espagnol avec un interprète)

 

Cette année l’Association Pré-en-Bulle a décidé de faire appel à la Colombie en tant que pays invité pour son événement annuel « Village du Monde ». Le quartier des Grottes (Genève) accueillera un festival colombien entre le 19 et le 29 septembre. L’événement nous offre l’occasion de partager les multiples richesses culturelles de la Colombie ainsi que l’opportunité de promouvoir l’intégration des citoyens colombiens en Suisse.

Avec pour thème transversal « un regard croisé sur la migration », les organisateurs du festival désirent saisir cette chance pour encourager la création de nouveaux liens entre Colombiens établis en Suisse, renforcer ceux déjà existants et inviter les citoyens suisses intéressés par la Colombie à découvrir de plus près le pays, sa culture et ses nationaux.

Dans cette perspective, la table ronde propose d’aborder la question du renforcement de la communauté colombienne établie en Suisse et celle du rôle des organisations de migrants en rapport avec les aspects d’intégration et de développement.

 

Modérateur

Ricardo Espinosa– Membre de ACIS

 

Diffuser cette information,

2013-09-16-tablerondeposter

 

Conference – Application of the Expressive Sandwork methodology to vulnerable communities in Colombia

Date & time: Monday, August 26th 2013, 18:30 -19:30

Place: Beaumont Hospital Auditorium -CHUV, CH-1011, Lausanne (plan)

The Expressive sandwork is a non-verbal and group-based psychosocial method. This technique is intended to assist vulnerable communities that have no access to individualized therapy. This practice is based on the Analytical psychology (founded by the Swiss psychiatrist Carl Jung), mainly on the concepts of collective unconscious, archetypal dynamics and the link of the psyche with symbols. This approach has been applied in South Africa (Cape Town), China, Romania (Bucharest), Argentina (Buenos Aires) and Colombia (Bogota, Medellin and recently Barranquilla). We are pleased to present the group that has implemented this methodology in Colombia; they will share the results that have been achieved over the past 10 years, particularly regarding the street children from Bogota’s deprived “Bronx district.”

 

Speakers

Mónica Pinilla, Inés de la Ossa, Eduardo Carvallo

 

Contribuye a difundir esta información

Poster-Expressive Sandwork

 

 

Conversatorio – Ser mujer afro en Cali: la resistencia femenina en Aguablanca

Fecha y hora: Sábado 20 de Julio de 2013 desde las 15h a 16h30
Lugar: Casino de Montbenon

 

Cali es la segunda ciudad Latinoamericana con mayor porcentaje de población afrodescendiente. Esta población en su mayoría son migrantes del pacífico colombiano que llegaban a la ciudad con esperanza de encontrar el progreso.

Existen 3 momentos cumbres de dicho movimiento o flujo migraciones: del 50 al 60, en el 70, y el último en el 80. Tanto hombres como mujeres debieron enfrentar una serie de dificultades de adaptación a la ciudad. Una de ellas era la vivienda digna; que motivó a procesos de invasión en el oriente de Cali, que más tarde se legaliza como el distrito de Aguablanca. Este distrito ha estado caracterizado por la marginalización, exclusión, racismo y pobreza.

Es en este escenario donde las mujeres gestan sus resistencias, y los aportes a la construcción de ciudad se hacen efectivos a través de las organizaciones sociales donde la mujer afrodescendiente ha jugado un papel importante.

 

Sobre el autor

Ana Lucero Oliveros Arboleda es mujer afrocolombiana, activista y estudiante de último semestre de sociología de la Universidad del Valle. Hace parte del Colectivo Feminista Afrodiaspórico (COFA), antiguo Grupo Afrodescendiente de la Universidad del Valle (GAUV), y miembro de la Asociación Casa Cultural el Chontaduro. Ana Lucero ha participado en la construcción de la línea de base Ser afro en Cali, VIVENCIAS, CONVIVENCIAS Y RESISTENCIAS, junto con la RED NACIONAL DE MUJERES AFROCOLOMBIANAS KAMBIRI en Santiago de Cali 2008. En el 2011 realizó de manera conjunta con la Casa Cultural el Chontaduro, el seminario Conspiración afrofeminista en la ciudad de Cali. Actualmente se encuentra intercambiando saberes con la comunidad del Distrito de Aguablanca en Cali, desde la Casa Cultural El Chontaduro.

 

Partners:

colombia vive

 

Contribuye a difundir esta información

Poster-afroencali

 

 

Conference – L’espace Public Comme Laboratoire D’observation Des Dynamiques Urbaines A Bogota

Date: Mardi 18 juin 2013, 18h00 – 19h30
Lieu: EPFL, Salle AAC114

L’Association Colombienne de chercheurs en Suisse (ACIS) a le plaisir de vous inviter à une conférence qui aura lieu le mardi 18 juin prochain par l’architecte colombienne YAFIZA ZORRO MALDONADO chercheuse au Laboratoire de Sociologie Urbaine de l’EPFL : L’ESPACE PUBLIC COMME LABORATOIRE D’OBSERVATION DES DYNAMIQUES URBAINES A BOGOTA.

 

Yafiza Zorro Maldonado
Née en 1982 à Bogotá, Yafiza Zorro a suivi une formation d’architecte à l’Université Nationale à Bogota, (Universidad Nacional de Colombia – Titulo de Arquitecta 2004) avant d’effectuer un post-grade en urbanisme à l’Institut d’architecture de l’Université de Genève (UNIGE – Master of Advanced Studies of Sciences 2008). Elle a travaillé comme architecte dans le bureau d’aménagement du territoire de l’Université Nationale à Bogotá (2004-2005) où elle a participé à la publication de l’ouvrage « La universidad del siglo XXI » au sein de l’équipe technique PRM (Plan de Regularización y Manejo). Depuis 2006, elle est collaboratrice du bureau d’architecture Lacroix|Chessex, à Genève.  En 2008, avec l’objectif d’analyser et de comprendre les intermédiaires entre l’architecture et la sociologie, encadrés dans les études de la ville, elle démarre une thèse de doctorat, sous la codirection du Professeur Vincent Kaufmann et du Docteur Yves Pedrazzini. Actuellement elle fait partie de l’équipe du Laboratoire de Sociologie Urbaine (LASUR) à l’EPFL, avec lequel a dirigé la création d’un partenariat avec UNIANDES (Universidad de los Andes, Bogotá).

 

Aidez-nous à diffuser cette information

Conf_Espace_Bta

Conférence – PRATIQUES DE L’INTERDISCIPLINARITÉ, “Réflexions à partir de l’observation des sciences et de leur évolution en Colombie et ailleurs”

Date et heure: Jeudi Mars 14, 2013

Lieu: Université de Lausanne (UNIL), Geopolis (Quartier Mouline) Salle 2129

 

A partir d’un très grand nombre d’expériences pratiques, dont certaines en Colombie, le Professeur Vinck expose une réflexion structurée et pratique pour la conduite de projets de recherche qu’elle soit disciplinaire ou interdisciplinaire. Cet approche concerne toute les disciplines, des sciences sociales, naturelles ou technologiques.

Pourquoi des projets de recherche interdisciplinaire ? Qu’est-ce que cela apporte de plus ? Dans quelles conditions les réaliser ? Comment les évaluer ? Pour répondre à ces questions, une série de points de repère pratiques et réflexifs tirés de l’observation des sciences et de leurs évolutions seront proposés en référence à des expériences concrètes dans divers pays, dont la Colombie.

 

L’orateur : Prof. Dr. Dominique Vinck est professeur ordinaire à la Faculté des Sciences sociales et Politiques de l’Université de Lausanne depuis 2011. Auparavant il a été professeur à l’Université Pierre Mendès France et de l’Institut national polytechnique de Grenoble, ainsi que professeur invité à l’Université de los Andes et l’Université Nationale de Colombie à Bogotá. Depuis sa thèse de doctorat en socio-économie de l’innovationà l’Ecole des Mines de Paris (1991), sa carrière est marquée par un investissement remarquable visant à articuler les sciences sociales et les “sciences dures” par l’étude des dynamiques scientifiques et de l’innovation. Actuellement, le professeur Vinck mène des recherches sur le rapprochement entre sociologie et géographie des sciences via l’analyse des interconnexions entre groupes de recherche du Nord et du Sud, projet comprenant notamment une étude de cas consacrée à l’histoire sociale, institutionnelle et territoriale des sciences en Colombie.

Au plaisir de vous retrouver à cette occasion.

 

Diffuser cette information

Poster_conf_DrVinck

Poster_conf_DrVinck

Télécharger l’affiche

Conférence – Lien social émancipateur et modèles de justice “un modèle pour la résolution citoyenne des conflits”

Date et heure: 31 Août 2012, 18h

Lieu: CHUV, Hôpital Beaumont, Avenue de Beaumont 29 1011 Lausanne

«Il ne suffit pas qu’un individu se demande, en y réfléchissant à deux fois, s’il lui serait possible d’adhérer à une norme. Il ne suffit même pas que tous les individus procèdent, chacun dans son coin, à cette délibération, pour qu’ensuite on enregistre leur suffrage. Ce qui est exigé c’est une argumentation “réelle” à laquelle participent, en coopération, les personnes concernées»
(Habermas, 1986, p. 88).

Cette contribution aborde le lien social à travers trois références analogiques: guerrière, du marché et de l’apprentissage. Elles semblent s’opposer sous certains aspects mais se présentent souvent comme entremêlées dans les représentations et les pratiques du « vivre ensemble ». Décrites et problématisées, ces analogies sont rapportées à deux modèles de justice – punitif et réparateur, dont le dernier possède un potentiel émancipateur du lien qu’il s’agit de développer en favorisant l’éducation, mais qui représente déjà un germe de changement au niveau épistémologique, éthique et politique, par rapport aux pratiques gouvernées par la logique pénale. Le modèle réparateur revendique une perspective holiste et utopique de la justice dont la finalité est de favoriser et de promouvoir l’accroissement et la qualité de la démocratie ou, autrement dit, de mieux vivre ensemble. Par ailleurs, cet article est l’occasion d’interroger la notion de communauté, tout en explorant la nécessité d’une nouvelle définition. (Pensée plurielle 1/2012 (n° 29), p. 61-74, http://www.cairn.info/revue-pensee-plurielle-2012-1-page-61.htm. DOI : 10.3917/pp.029.0061.)

 

L’orateur : Fernando Carvajal Sánchez, Chargé d’Enseignement – faculté de Psychologie et Sciences de l’Education – Université de Genève